Fil de navigation

cmu infirmière à domicile

Depuis le le 1 janvier 2016, il n'existe plus que la Couverture Maladie Universelle complémentaire (ou CMU-C). Voici les explications en détail :

 

- La CMU de base :

  

Elle est supprimée depuis le 31/12/15, et a été remplacé par la Protection Universelle Maladie ou PUMA.

A lire notre article sur la Protection Universelle Maladie.

 

  

- La CMU complémentaire :

  

Elle est complémentaire à la PUMA. C'est une sorte de "mutuelle", qui est soumise à un plafond de revenu.

Muni de son attestation, le patient est dispensé de l'avance des frais. C'est la C.P.A.M. qui règle directement les honoraires aux praticiens médicaux et paramédicaux.

Cette attestation est délivrée annuellement et peut être éventuellement renouvelée en fonction de l'évolution de la situation du patient.

Cette prise en charge concerne le titulaire, le concubin (marié ou pas) et ses ayants-droit, du moment qu'ils vivent sous le même toit.

  

La CMU complémentaire prend tout en charge : la participation forfaitaire de 1 €, le ticket modérateur, la franchise médicale, le forfait journalier en hospitalisation, et dans une certaine limite, les prothèses dentaires, orthopédiques, auditives mais aussi les lunettes et autres dispositifs médicaux (déambulateur, canne, fauteuil ...). 

  

En cas de non-renouvellement, le patient bénéficie encore du Tiers Payant (voir notre article sur le T.P.) sur la partie prise en charge par la C.P.A.M., pendant une année de plus. Dans ce cas, un(e) I.D.E.L. qui a effectué des soins, peut demander au patient, le paiement direct de la part complémentaire.

Ces patients peuvent demander à bénéficier (sous conditions de revenus) à l'aide pour une complémentaire santé (ACS).

 

- Pour info, les titulaires du Revenu de Solidarité Active (ou RSA) ont automatiquement droit à la CMU complémentaire.

 


 

 - Pour une infirmière libérale ou un infirmier libéral qui intervient chez un patient titulaire d'une CMU complémentaire, voici ce qui est pris en charge : les prescriptions de produits médicaux autorisés (voir notre article sur le droit de prescription), et le ticket modérateur (partie non-remboursée par la C.P.A.M.) sur les honoraires des actes effectués.

 

- La facturation des soins infirmiers avec la CMU complémentaire peut se faire de deux façons et toujours en T.P. intégral :

  

Avec la feuille de soins papier et sous réserve que le patient vous présente son attestation et sa prescription médicale, vous pouvez pratiquer le T.P. sur l'intégralité. Veillez à bien cocher les cases où l'assuré n'a pas réglé la part obligatoire ni la part complémentaire.

  

Avec la feuille de soins électroniques (ou F.S.E.) et sous réserve que la carte Vitale du patient soit à jour, vous pouvez pratiquer le T.P. intégral, soit sur la part assurance maladie obligatoire (ou A.M.O.) et sur la part assurance maladie complémentaire (ou A.M.C.). Si la carte Vitale n'est pas à jour, vérifiez l'attestation papier et la prescription médicale et pratiquez le T.P. intégral ainsi que le top mutualiste M. (A lire notre sur la télétransmission).

 

Pour toute info sur la CMU ou la PUMA : ameli.fr

 

 

Olivier Luck