Fil de navigation

assassinat infirmière libérale

Elle n'était pas célèbre. Elle n'était pas intéressante pour nos technocrates bien-pensants, qui sont plus avides de multiplier de nouveaux textes de lois, qui augmentent le temps administratif des soignants.

 

Que dire de nos médias (à quelques rares exceptions), qui sont plus soucieux de parler de la "vilaine" infirmière libérale qui a "truandé" la Sécurité sociale, pour mieux développer leur audience et la vente de leurs feuilles de choux.

 

 

C'était une infirmière libérale, assassinée pendant sa tournée, en ce 20 juillet 2014 à Strasbourg.

 

 

Régulièrement, les soignants, toutes professions confondues, sont confrontés à toute forme de violence (agression, persécution, blessure, insulte, assassinat) au sein d'une société qui ne cesse de se dégrader, parce qu'elle n'est pas capable de considération, ni de compassion et encore moins de trouver des solutions concrètes.

A lire notre article sur la relation idel patient.

 

Pas de démagogie, pas de récupération, certaines institutions et personnalités officielles et connues s'en sont déjà chargées et s'en chargeront encore, mais juste un cri d'alarme de plus dans notre beau pays en pleine dégénérescence, où il devient de plus en plus fréquent d'agresser des personnes, qui passent leur vie au secours des autres.

 

Le temps passe, les victimes se succèdent, le silence et l'inaction demeurent ...

 

Une pensée pour elle.

Une pensée pour celles et ceux qui s'occupent d'autrui.

J'adresse toutes mes condoléances à la famille et aux proches.

 

 

Olivier Luck.